Révision de la liste électorale : le PDCI-RDA demande le report de la date butoir


© Abidjan.net par Anon Donald Enrôlement et situation socio-politique: le secrétariat exécutif du PDCI anime une conférence de presse Abidjan le 19 juin 2020. Le secrétaire exécutif du PDCI-RDA Maurice Kakou Guikahué (Photo) a donné une conférence de presse relative à la situation socio-politique et notamment au processus d’enrôlement en cours en Côte d’Ivoire.

" Nous demandons la prorogation de la date de clôture de l’opération de révision de la liste électorale d’au moins deux (2) semaines afin de permettre aux nombreux Ivoiriens en âge de voter et dont les dossiers sont actuellement bloqués d’accomplir leur devoir citoyen, le jour du vote.’’ a déclaré le Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUÉ, Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA au cours d’une conférence de presse qu’il a animée ce vendredi 19 juin 2020 à Abidjan.


Selon lui, la durée de l’opération d’enrôlement sur une période d’un (1) mois pour tenir compte de la crise sanitaire du Coronavirus et du confinement d’Abidjan devrait se faire. Malheureusement, " le gouvernement a, comme à son habitude, décidé de façon unilatérale et sans tenir compte des propositions de l’opposition, les dates et la durée de l’opération de révision de la liste électorale 2020, du 10 au 24 juin 2020" a-t-il laissé entendre.


A en croire M. Guikahué, cette opération se déroule dans un contexte de crise sanitaire liée au Coronavirus, avec des mesures barrières édictées par le Conseil national de sécurité. Au-delà de cette situation de crise sanitaire, le Secrétaire Exécutif du Pdci a dénoncé "la lourdeur du processus d’établissement des pièces administratives notamment des certificats de nationalité".


Il en veut pour preuve le développement d’une plateforme pour accélérer le traitement des dossiers, il y a seulement dix (10) jours par l’opérateur en charge dudit processus.


Aux dires de la direction du Pdci, la période actuelle des pluies "qui limite les déplacements de nombreuses populations qui veulent se rendre dans les sous-préfectures pour se faire établir les pièces", justifie le report de la date butoir du processus de la mise à jour du listing électoral.



’’ La CEI qui reconnaît les difficultés des intervenants à se faire enrôler et qui prend de nouvelles décisions en pleine opération, confère la note circulaire N°002 / PDT / SP / 2020 du 18 juin 2020, autorisant l’inscription sur les listes électorales des auteurs en possession de pièces administratives dont la date de validité a expiré illustre bien que ce délai ne peut plus tenir.’’ a expliqué Maurice Kakou GUIKAHUÉ.


Cyprien K




0 vue

©2020 par l'éléphant déchaîné