Nouvel album: Ismaël Isaac signe son retour en août avec ‘’Qui va nous sauver’’


Ismaël Isaac propose un album haut en couleurs aux mélomanes

Le siège de la structure de distribution Dream Maker, à Attoban, a servi de cadre le 12 juin, à la cérémonie de signature de convention entre l’artiste Ismaël Issac et Antonio Dahouindji, Directeur général de Dream Maker. Cet accord de partenariat intervient en prélude à la sortie, au mois d’août prochain, du nouvel album de 16 titres de l’artiste reggae intitulé ‘’Qui va nous sauver’’. « Nous traversons certes une période de crise sanitaire mais en même temps la musique est la plus consommée dans cette période. Les populations ont besoin de s’évader et c’est ce à quoi l’artiste et nous voudrions bien contribuer à travers la distribution de cet album. Notre rôle en tant qu’acteur de la distribution, c’est de mettre justement cette musique-là à disposition. C’est ce qui explique notre engagement aux côtés d’Ismaël Isaac », a motivé Antonio Dahouindji.


Une synergie d’actions avec Edipresse

L’album sera disponible sur toutes les plateformes digitales. Des points de ventes physiques à travers le pays seront aussi disponibles. Et ce, grâce à un partenariat contracté par Dream Maker avec la société de distribution de presse Edipresse. Cette synergie, selon Antonio Dahouindji, va mettre à la disposition de toute la population ivoirienne, dans les meilleures conditions et meilleurs délais, le nouvel album du Gangaba de Treichville. « Nous allons nous appuyer sur le vaste réseau d’Edipresse et ses points de ventes à travers tout le territoire national. Ce qui permettra la proximité de l’album avec les populations. Grâce à notre partenaire, les mélomanes de l’intérieur n’auront plus à se déplacer et pourront recevoir l’album le jour de sa sortie, en même temps que ceux d’Abidjan », a indiqué Dahouindji qui présente Edipresse comme une force de distribution.

A ce propos d’ailleurs, Bertrand Holl, Directeur général d’Edipresse, lors de la signature de partenariat entre les deux structures le 22 mai 2019 au siège d’Edipresse, à Cocody Danga, avait confié : « Aujourd’hui, avec un réseau de plus de 80 villes à travers la Côte d’Ivoire, Edipresse approvisionne chaque jour le pays. Nous avons un maillage serré du pays. Notre réseau se compose de kiosques, de librairies traditionnelles, de supermarchés, de bureaux de la Poste et de stations-services. Nous sommes présents dans 31 régions sur les 32 que compte le pays. C’est ce réseau complet que nous mettons au service de la vente des produits de Dream Maker ». De quoi rassurer Ismaël Isaac qui a justement confié que c’est fort de cette force de distribution qu’il s’est engagé avec Dream Makers.


‘’Qui va nous sauver’’ : Un album de 16 titres haut en couleurs

Le Gangaba de Treichville, pour ce 8e album a travaillé deux ans durant dans son home studio d’enregistrement de Yopougon. Une œuvre majeure entièrement enregistrée en Live. Pour ce nouvel opus dont la conception a commencé à Abidjan, Ismo a séjourné à Dakar, puis à Paris et en Jamaïque avant le mixage et le mastering à Londres. « C’est mon cadeau pour tous mes fans. En préparant cet album, je pensais à eux. Je veux leur offrir le meilleur d’Ismaël Isaac, en reconnaissance de leur soutien sans faille à ma carrière. De tout temps, ils ont été à mes côtés. Durant mes moments de peine mais aussi de joie. C’est un album de cœur et d’amour que je vais leur offrir, afin qu’ensemble, on célèbre mes 34 ans de carrière », a confié la star de la musique reggae ivoirienne après la signature de contrat. Et de préciser que cet album résume ses 34 ans de carrière, c’est pourquoi, pour les compositions de ce nouvel album, il a puisé dans l’esprit de ses anciennes compositions à succès. « Les mélomanes vont retrouver dans toutes les chansons quelque chose de mes anciens titres qui les ont marqués. Tout le monde se retrouvera sur cet album », a-t-il ajouté.

‘’Qui va nous sauver’’ c’est donc 16 titres de haut vol, dans le ‘’Mandingo style’’. Les thèmes habituels reviennent avec les faits de société, l’union, l’amour, la paix, la liberté, la pauvreté. Cet album, selon l’artiste, a enregistré plusieurs collaborations avec des artistes ivoiriens dont John Kiffy, le roi du Zézé Pop et une surprise avec Kady Jolie la fille du Gangaba himself, sans oublier Donness, le lead vocal du groupe Zouglou les Leaders. Un bout d’ailleurs de ce titre dans lequel Ismaël chante en bété et Donness en Dioula a été proposé pour la fin de la cérémonie. « Ce titre est un appel à l’union et à l’amour entre Ivoiriens. Ce titre s’appelle Mbadé et j’ai expérimenté un style que j’ai appelé Alloukou-reggae. Vous verrez, il y a beaucoup de belles surprises à découvrir sur cet album ».


Ismo, c’est 34 ans de carrière

Ismaël Isaac, affectueusement appelé "Ismo", est l'une des fiertés du reggae ivoirien et africain. Son inspiration et la profondeur de ses textes s’embellissent davantage avec ses capacités vocales hors normes. C’est en 1986 que le public ivoirien le découvre avec "les frères Kéita". Quelques années après, il démarrait une carrière solo qui l’a conduit aujourd’hui dans la sphère des meilleurs reggae-makers en Afrique. Celui qui se fait aujourd’hui appeler le Gangaba de Treichville (le quartier qui l’a vu grandir et amorcer sa carrière musicale) énonce dans ses chansons, les enseignements de la vie. Le tout teinté de noblesse et d'humilité qui ont toujours été les siennes, avec sa foi profonde en l’islam et plus généralement dans les valeurs humaines.

Artiste militant mais très discret dans sa démarche, il aborde de façon subtile des questions politiques comme l’Apartheid, le terrorisme, les guerres fratricides en Afrique, sans oublier les fléaux tels l’immigration clandestine, la vie des Africains partis à l’aventure en occident, l’homosexualité, les sans-papiers.

A ce jour, il a à son actif, sept albums (le 8e est prévu pour août) qui lui valent d’être considéré, à 53 ans, après 34 ans de carrière musicale, comme l’une des grosses pointures du reggae africain.

Ismaël Isaac, de son vrai nom Kaba Diakité Issiaka, est un bon chanteur à la voix mélodieuse. Il se distingue par un sens de l’harmonie vocale et une thématique ‘’afro-optimiste’’ qui baignent dans un style musical : le Mandingo style, qui tire sa substance première de la richesse de la musique mandingue. Abonné à la langue malinké, bambara et dioula, Ismo, depuis quelques années, a ouvert son chant linguistique avec des compositions en français et en anglais. SERGES N’GUESSANT



4 vues

©2020 par l'éléphant déchaîné