Éboulement à Anyama : Au moins 13 morts, une dizaine de maisons ensevelies


Bled1

« Combien de personnes habitaient sous ces herbes ? » La question est d'un officier de police. Nous sommes à Anyama derrière rails, ce jeudi 18 juin 2020. Entre les rails justement et une zone marécageuse, celle située au carrefour du corridor. La question de l'officier, incompréhensible de loin, traduit la lecture difficile de ce qui est nommé dans le langage militaire, le théâtre des opérations. Il y a devant nous, une molle de terre fraîchement détachée de la colline à laquelle nous donnons dos. A droite, une bande de maisons. C'est là qu'habitent les témoins oculaires. A gauche, une autre couche de terre recouverte d'herbes. « Où il y a la terre recouverte d'herbes, ce sont des maisons. Elles étaient un peu plus loin ». Ces maisons entièrement ensevelies ont été arrachées du sol et projetées à une dizaine de mètres. Où elles aussi ont écrasées d'autres habitations. Jusqu'à 14h les services de secours de la police, de l’armée, de la Croix rouge, des pompiers, civils et militaires étaient encore à la recherche de personnes ensevelies. 13 corps sortis des décombres ont été enlevés par les services funèbres. C'est ce matin, jeudi 18 juin 2020, aux environs de 9h qu'il y a eu l'éboulement qui a enseveli ces maisons. La voie ferrée est coupée. Bledson Mathieu

Par Bledson Mathieu Le 18/06/20 à 15:53 modifié 18/06/20 à 15:53

©2020 par l'éléphant déchaîné